Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Le syndrome des gros mots

    Les chercheurs ont découvert un lot de gènes dont les mutations favorisent le syndrome de Gilles de La Tourette, une pathologie sérieuse provoquant des actions incontrôlées. Cette découverte pourrait générer une percée neurologique. Le syndrome de Gilles de La Tourette, ou « syndrome des gros mots » est une pathologie qui cible le système nerveux : les malades n'arrivent pas à contrôler entièrement leurs activités physiques. L'article publié dans la revue Neuron ouvre une nouvelle page dans la recherche : une équipe de scientifiques dirigée par Matthew State (Université de Californie, à San Francisco) a réussi à identifier un groupe de gènes, dont les mutations provoquent ce syndrome, une première mondiale. « Je vois très souvent le désespoir des patients eux-mêmes et de leurs proches, parce que nous n'avons pas de médicaments pour traiter le syndrome de La Tourette et nous ne comprenons pas pourquoi il a lieu. Actuellement, nous avons fait un grand pas en avant, grâce au développement des technologies génomiques et la coopération fructueuse entre les médecins et les généticiens », signale Matthew State. Alors que le syndrome de Gilles de La Tourette a longtemps été considéré comme une maladie rare, les dernières recherches génétiques révèlent qu'un enfant sur 100 et un adulte sur 1 000 sont atteints par cette maladie, indique le scientifique. Ayant étudié les gènes, l'équipe de chercheurs a réussi à déterminer quatre secteurs d'ADN dont la détérioration favorise le plus le renforcement du syndrome de Gilles de La Tourette. Les scientifiques espèrent que cette découverte contribuera à la compréhension de la maladie et poussera les médecins à développer les soins pour lutter contre ses effets négatifs.