Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Prévention des surdoses et des décès liés à l’usage de drogues

La réduction des décès par surdose et des autres décès liés à l’usage de drogues représente un défi majeur en matière de santé publique en Europe. Les réponses ciblées dans ce domaine sont axées soit sur la prévention des surdoses, soit sur l’amélioration des chances de survie en cas de surdose. Une méta-analyse des études d’observation confirme l’efficacité du traitement de substitution à la méthadone pour la réduction de la mortalité (due à des surdoses et toutes causes confondues) chez les personnes dépendantes aux opiacés. Le taux de mortalité chez les patients suivant un traitement à la méthadone était inférieur au tiers du taux attendu chez les consommateurs d’opiacés n’ayant pas entamé de traitement. L’analyse du risque de décès à différents stades de traitement laisse à penser qu’il est nécessaire de privilégier les interventions au début du traitement (pendant les quatre premières semaines, en particulier avec de la méthadone) et après le traitement. Les quatre premières semaines qui suivent la fin du traitement étant associées à un risque accru de surdose, les patients qui entament et achèvent fréquemment des traitements sont particulièrement vulnérables aux surdoses. Les salles de consommation de drogues à moindre risque visent à prévenir les surdoses et à garantir la disponibilité d’une aide professionnelle en cas de surdose. De telles structures sont actuellement opérationnelles dans six pays de l’UE et en Norvège, pour un total de 78 structures. En 2016, deux salles de consommation ont été ouvertes en France pour une période d’essai de six ans et de nouvelles structures ont été implantées au Danemark et en Norvège.

Les commentaires sont fermés.