Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Cent secondes de solitude - Page 3

  • Le roc

     

     
    Cet individu qui maintient sa candidature, envers et contre tout. Il est soupçonné d'avoir employé sa femme et ses enfants de façon fictive ? Il ne renonce pas. Il ne peut faire campagne sans être reçu par des huées ? Il continue. Sa femme ne se souvient même pas d'avoir signé un contrat de travail ? Il insiste. Ses conseillers le lâchent ? Il ne renonce pas ! C'est simple : plus tout s'oppose à lui, et plus il rentre la tête et avance, têtu comme un âne. Il fait entendre qu'il faut de la fermeté, il se définit comme combatif. Mais son irresponsabilité est incroyable, dans cette affaire. Lorsqu'il poursuit sa campagne malgré le scandale, il dégrade l'image de notre pays, qu'il fait passer pour une république bananière aux yeux du monde entier. Lorsqu'il dédaigne la promesse qu'il s'était faite à une heure de grande écoute, c'est tout le contrat de confiance politique qu'il ébranle. Cette confiance n'était déjà pas très consistante, mais est-ce une raison pour franchir un nouveau pallier ? Quand il évoque un complot politico-médiatique en provenance des officines, il fait preuve d'une irresponsabilité hallucinante : c'est le système démocratique dans son intégralité sur lequel il crache. Quand il déclare qu'il continuera malgré les défections dans son camp, il a tout d'un certain républicain américain ! C'est un vrai mystère : pourquoi Fillon s'obstine-t-il ? Souhaite-t-il tenir jusqu'au 17 mars où plus aucun républicain ne pourra lui succéder ? Compte-t-il obtenir l'immunité que lui fournirait la fonction suprême ? Croit-il sérieusement qu'un député qui dilapide l'argent de l'Etat pour lui-même, ne respecte pas sa parole et attaque les institutions pourrait être un président efficace ? A mon sens, monsieur Fillon est le pire fléau qu'ait eu les LR.

  • 100 secondes

    Cent secondes, cela paraît peu, pour développer une réflexion approfondie sur l'actualité du monde. Mais c'est déjà beaucoup, à notre époque. A l'heure où le smartphone nous suit comme notre ombre, il est de plus en plus difficile d'avoir un moment de solitude : les moments à soi deviennent des moments à écran, les méditations intérieures sont remplacées par une simple contemplation passive... Gabriel Garcia Marquez a écrit Cent ans de solitude. Mais aujourd'hui, il reverrait son ambition à la baisse : Cent secondes de solitudes semblent bien plus adaptées à notre époque !

    Cent secondes, cela paraît peu, c'est vrai, et ça l'est. Mais il faut prendre en compte la force du nombre. Si l'on additionne toutes ces secondes entre elles, si l'on met bout à bout toutes ces plages de détente et de réflexions solitaires, cela commence à devenir sérieux, à prendre sens, à avoir un intérêt. Et c'est tout l'objectif de ce blog. Plutôt que de dérouler une seule longue pensée unique, il est plutôt ici question d'enchaîner les méditations courtes sur tel ou tel sujet de l'actualité. Et qui sait si, à force de mettre bout à bout ces fragments de pensée, ces derniers n'apparaîtront pas comme les morceaux d'un puzzle qui s'emboîtent les uns dans les autres, jusqu'à former une image. Ou même mieux : jusqu'à former sens.